La Belgique ferait-elle partie de ces " pays zombies ", ces morts- vivants étouffés par la dette privée ? Certains le pensent ( voir " Trends-Tendances " du 31 mai). La Banque nationale ne partage sans doute pas cet avis. Mais cela ne l'empêche pas de nourrir quelques inquiétudes. Lors de la présentation de son rapport sur la stabilité financière du pays, voici quelques jours, la Banque centrale, qui est aussi le gendarme financier du pays, a d'ailleurs pris des mesures destinées à limiter la croissance de la dette des ménages, et plus spécialement, des crédits hypothécaires.
...