Ils sont 57.362 à avoir signifié disposer d'une seconde résidence dans un des pays avec lesquels la Belgique a conclu une convention préventive de la double imposition, contre 50.281 pour l'exercice 2012. En cinq ans, l'augmentation observée est de 46%.

Ce phénomène est sans doute dû aux nombreux outils dont dispose maintenant le fisc pour débusquer les fraudeurs mais aussi à la chute des taux sur les comptes d'épargne, écrit Sudpresse.

Ils sont 57.362 à avoir signifié disposer d'une seconde résidence dans un des pays avec lesquels la Belgique a conclu une convention préventive de la double imposition, contre 50.281 pour l'exercice 2012. En cinq ans, l'augmentation observée est de 46%. Ce phénomène est sans doute dû aux nombreux outils dont dispose maintenant le fisc pour débusquer les fraudeurs mais aussi à la chute des taux sur les comptes d'épargne, écrit Sudpresse.