L'usine devrait être opérationnelle dans le courant 2024. Les travaux sont réalisés 24h sur 24 et occupent un millier d'ouvriers. L'infrastructure, qui associe également le groupe japonais Hitachi, représente un investissement d'1,1 milliard de dollars.

Outre la construction, Besix sera en charge de l'exploitation et de l'entretien pendant 35 ans, ce qui lui apportera des revenus récurrents alors que les activités du groupe belge sont très gourmandes en capital.

L'usine devrait être opérationnelle dans le courant 2024. Les travaux sont réalisés 24h sur 24 et occupent un millier d'ouvriers. L'infrastructure, qui associe également le groupe japonais Hitachi, représente un investissement d'1,1 milliard de dollars. Outre la construction, Besix sera en charge de l'exploitation et de l'entretien pendant 35 ans, ce qui lui apportera des revenus récurrents alors que les activités du groupe belge sont très gourmandes en capital.