Le marché de l'immobilier connait un boom en Belgique depuis plusieurs mois, ce qui se traduit dans certaines tendances comportementales. Ainsi, 13% des Belges ont un projet immédiat de vente de leur habitation dans les douze prochains mois, contre 9% les mois précédents, soit une augmentation de 44%. Immoweb a par exemple observé une augmentation de 26% des publications d'annonces immobilières sur son site.

Ce boom du marché s'explique de plusieurs manières, d'après le portail internet. Le premier facteur est la suppression de la déductibilité du crédit hypothécaire en Flandre ('woonbonus'), qui a poussé la population flamande à anticiper, en particulier durant le dernier trimestre. A Bruxelles, les taux de crédit hypothécaire extrêmement bas ces derniers mois ont également eu une influence.

Toujours d'après l'étude d'Immoweb, 75% des Belges qui ont vendu un bien ces douze derniers mois sont passés par un professionnel, principalement un agent immobilier ou un notaire, pour estimer la valeur de leur bien.

Le marché de l'immobilier connait un boom en Belgique depuis plusieurs mois, ce qui se traduit dans certaines tendances comportementales. Ainsi, 13% des Belges ont un projet immédiat de vente de leur habitation dans les douze prochains mois, contre 9% les mois précédents, soit une augmentation de 44%. Immoweb a par exemple observé une augmentation de 26% des publications d'annonces immobilières sur son site. Ce boom du marché s'explique de plusieurs manières, d'après le portail internet. Le premier facteur est la suppression de la déductibilité du crédit hypothécaire en Flandre ('woonbonus'), qui a poussé la population flamande à anticiper, en particulier durant le dernier trimestre. A Bruxelles, les taux de crédit hypothécaire extrêmement bas ces derniers mois ont également eu une influence. Toujours d'après l'étude d'Immoweb, 75% des Belges qui ont vendu un bien ces douze derniers mois sont passés par un professionnel, principalement un agent immobilier ou un notaire, pour estimer la valeur de leur bien.