Malgré ses démêlés avec l'administration Trump et la privation de services Google, le constructeur chinois continue à produire des appareils très haut de gamme. Le dernier en date, le P40 Pro, n'échappe pas à la règle. Nouveau design, puce supersonique, meilleure autonomie... le Huawei P40 Pro repousse encore les limites de la photographie sur smartphone.
...

Malgré ses démêlés avec l'administration Trump et la privation de services Google, le constructeur chinois continue à produire des appareils très haut de gamme. Le dernier en date, le P40 Pro, n'échappe pas à la règle. Nouveau design, puce supersonique, meilleure autonomie... le Huawei P40 Pro repousse encore les limites de la photographie sur smartphone. Les ingénieurs de Leica y sont pour beaucoup. Depuis 2014, Huawei travaille d'arrache-pied avec l'orfèvre allemand qui lui fournit sa technologie ainsi que son know-how. Fruit de cette alliance : le nouveau module Leica Ultra Vision. Un quadruple appareil photo à l'arrière avec un capteur principal de 50 Mpx, un capteur cinématographique grand-angle de 40 Mpx, une caméra de détection en profondeur 3D (pour les effets bokeh) et, surtout, un téléobjectif de 12 Mpx avec zoom optique x5. Avec le traitement de l'image, ce téléphone peut offrir un zoom jusqu'à x50. À l'avant, on retrouve un écran Oled de 6,58 pouces légèrement incurvé, avec une petite encoche en haut à gauche, qui regroupe la caméra frontale de 32 mégapixels et le capteur de profondeur (ToF). Huawei n'a pas adopté de capteur de 108 mégapixels, comme Samsung et Xiaomi, mais a fait le choix d'un capteur plus grand (1/1.28 pouces) et au standard RYYB (rouge, jaune, jaune, bleu). L'avantage : les photosites sont plus larges, ce qui se traduit par plus de précision et, globalement, une meilleure qualité d'image. "Nous sommes repartis d'une page blanche pour ce P40, confie Huawei. Il ne s'agit pas seulement d'une amélioration mais bien de réécrire l'histoire des standards photo." Lors de nos tests, nous avons donc poussé l'appareil dans ses ultimes retranchements : en basse lumière, de nuit, sous l'eau, avec des cibles mouvantes et éloignées... Comme son prédécesseur, le P40 Pro est capable de capturer des images d'une grande netteté, même de nuit. Le niveau de détails est tout simplement bluffant : même au zoom, les sourcils et les cheveux sont nets et clairs en gros plan. Autre parti pris : le P40 Pro propose un mode qui prend plusieurs photos en rafale de manière à sélectionner la meilleure. Non seulement l'appareil va détecter le meilleur geste pour une photo sportive, mais il peut également éliminer des passants en arrière-plan ou des objets superflus. Innovant et pratique, ça fonctionne plutôt bien. Par ailleurs, l'algorithme photo, développé par Leica, améliore la lumière et les contraste à un point tel qu'il devient presque inutile de retoucher ses clichés. Et sur cet aspect, nous devons convenir que le P40 Pro est un champion, capable de livrer des photos très raffinées, proches de celles prises avec un véritable Leica.Zoom audio et "Dual View"Même constat d'excellence pour la vidéo : le P40 peut filmer en 4K à 60 images par seconde. On notera au passage le mode super-ralenti à 7680 images par seconde et l'excellente fonction "Dual-View", qui permet de filmer une séquence avec deux capteurs distincts pour créer une vidéo divisée en deux avec d'un côté, l'image classique et de l'autre un plan rapproché. En prime, Huawei a optimisé le système de prise de son : le P40 Pro est capable d'effectuer un zoom audio. Quand on filme et qu'on zoome sur un sujet, les trois microphones multidirectionnels concentrent la captation sur la zone agrandie, ce qui permet par exemple de focaliser l'enregistrement audio sur un intervenant pendant une conférence ou sur un musicien dans un concert. Côté fiche technique, le P40 Pro embarque un processeur particulièrement rapide, le Kirin 990, qui apporte en supplément le Wi-Fi 6 dans une version plus musclée (jusqu'à 2400 Mbps) et la connectivité 5G au mobile. Avec une batterie longue durée de 4200 mAh et un écran 90 Hz (là où la concurrence monte à 120 Hz), on obtient un bolide de course taillé pour durer. Seule écharde : il lui manque les services Google (Maps, Gmail, Youtube...) et la plupart des applications Android populaires (Netflix, Spotify, etc.). Huawei a beau fournir un outil de transfert très efficace qui permet de récupérer la plupart de ses apps et son store, l'AppGallery, se remplit progressivement, il ne faut pas se mentir : pour un non-Chinois, c'est viable, mais loin d'être satisfaisant. Ce qui ne doit pas occulter un fait, majeur : le Huawei P40 Pro est un excellent smartphone, technologiquement et esthétiquement.Rafal Naczyk