La stratégie, confirmée mardi par un porte-parole du géant sud-coréen, a été dévoilée au cours d'une conférence à New York de son responsable des relations avec les investisseurs, Robert Yi.

Selon M. Yi, Samsung, qui a enregistré une chute de près de 50% de son bénéfice net au 3e trimestre sur un an, veut réduire d'un quart à un tiers le nombre de smartphones qu'il compte lancer sur le marché en 2015.

Parallèlement, l'industriel va fortement augmenter la production de ses smartphones les moins chers, en concurrence avec les modèles chinois de Huawei, Lenovo ou Xiaomi.

Selon le cabinet IDC, Samsung reste numéro un mondial mais sa part de marché est passée de quelque 35% en 2013 à un peu plus de 23% actuellement, devant Apple (12%), tandis que les marques chinoises ne cessent de gagner du terrain.

La stratégie, confirmée mardi par un porte-parole du géant sud-coréen, a été dévoilée au cours d'une conférence à New York de son responsable des relations avec les investisseurs, Robert Yi.Selon M. Yi, Samsung, qui a enregistré une chute de près de 50% de son bénéfice net au 3e trimestre sur un an, veut réduire d'un quart à un tiers le nombre de smartphones qu'il compte lancer sur le marché en 2015.Parallèlement, l'industriel va fortement augmenter la production de ses smartphones les moins chers, en concurrence avec les modèles chinois de Huawei, Lenovo ou Xiaomi.Selon le cabinet IDC, Samsung reste numéro un mondial mais sa part de marché est passée de quelque 35% en 2013 à un peu plus de 23% actuellement, devant Apple (12%), tandis que les marques chinoises ne cessent de gagner du terrain.