Hugues Bersini n'y va pas par quatre chemins : " Notre découverte est une première mondiale ! " Le directeur du laboratoire d'intelligence artificielle de l'ULB et la start-up bruxelloise Kantify, spécialisée dans le predictive pricing, viennent de mettre au point un algorithme permettant de prédire avec 30 secondes d'avance les épisodes ...

Hugues Bersini n'y va pas par quatre chemins : " Notre découverte est une première mondiale ! " Le directeur du laboratoire d'intelligence artificielle de l'ULB et la start-up bruxelloise Kantify, spécialisée dans le predictive pricing, viennent de mettre au point un algorithme permettant de prédire avec 30 secondes d'avance les épisodes de fibrillation auriculaire, ces troubles du rythme cardiaque pouvant être fatals et qui sont contrôlés aujourd'hui à l'aide de médicaments comme le Sintrom. Afin de développer leur algorithme, les deux partenaires se sont appuyés sur les données-patients fournies par un cardiologue. " Notre recherche suscite pas mal d'espoir ", assure Hugues Bersini. C'est qu'elle pourrait permettre d'éviter ces épisodes d'arythmie grâce à une stimulation cardiaque personnalisée déclenchée par avance à partir d'un smart pacemaker. Nous n'en sommes toutefois pas encore là. A ce stade, la solution développée n'affiche un taux de réussite " que " de 80%. Tout le défi aujourd'hui pour les deux partenaires est de disposer d'un nombre bien plus élevé de données. " Pour des raisons légales, il est très difficile d'avoir accès à ces données ", explique le chercheur, qui s'est du coup tourné vers l'Institut bruxellois pour la recherche et l'innovation (Innoviris) afin d'obtenir un financement. Un projet a été déposé en collaboration avec LindaCare, une société de santé numérique basée à Louvain, spécialisée dans les solutions de surveillance à distance de patients atteints de maladies chroniques. " Egalement active aux Etats-Unis, elle pourrait nous permettre d'avoir accès aux données qu'elle recueille auprès de patients américains ", conclut notre interlocuteur.