Selon l'étude de Kantar où 25 000 consommateurs répartis sur 30 marchés furent recensés, l'utilisation des réseaux sociaux a augmenté de 61% durant le confinement à l'échelle mondiale en début 2020. Plus de temps passé sur les réseaux sociaux signifie naturellement plus de messages, mais aussi plus de "vie personnelle" révélée - un environnement parfait pour le harcèlement, le tracking et la cybercriminalité. Vous ne réalisez peut-être pas que chaque contenu, c'est-à-dire vos photos et vidéos publiées en ligne, peut révéler aux étrangers plus d'informations personnelles que vous ne l'imaginez.

Saviez-vous qu'un internaute peut zoomer sur vous pour analyser le paysage reflété dans vos yeux ? En 2019, un harceleur japonais a marqué l'actualité en appliquant cette méthode surprenante. Celle-ci fut suffisante pour déterminer le bâtiment et l'étage où résidait sa victime depuis quelques vidéos en ligne avant de se présenter à sa porte pour l'attaquer.

"Cette affaire démontre une véritable problématique qui ne peut être négligé par les utilisateurs de réseaux sociaux - le harcèlement numérique peut dégénérer en harcèlement physique", déclare Ruby Gonzalez, responsable de la communication chez NordVPN. "Les impressions et réactions liées à vos contenus sur les réseaux sociaux peuvent vous satisfaire. Toutefois, l'arrière-plan de vos images et vidéos font également référence à des signaux pertinents pour tous les criminels qui se cachent sur le web". Il peut s'agir de traqueurs agissant en fonction de sentiments incontrôlables envers leurs victimes ou de pirates informatiques à la recherche de nouvelles cibles caractérisées par une situation financière "confortable".

Rassurez-vous, il est inutile de paniquer pour l'instant. Voici quelques conseils efficaces pour vous protéger et optimiser la sécurité de votre contenu en ligne face aux cybercriminels :

  • Veillez à définir les préférences de votre compte en tant que "privé". Avant de publier quoi que ce soit sur Internet, vérifiez les autorisations accordées concernant l'accessibilité de vos informations. Assurez-vous que seuls vos amis peuvent retrouver vos publications.
  • N'ajoutez aucun inconnu sur les réseaux sociaux. Avant de vous lier d'amitié sur Facebook avec une personne que vous ne connaissez pas, consultez la liste d'amis communs ou certains intérêts similaires (pages, groupes...).
  • Cessez de publier des photos et des vidéos de votre jardin, balcon ou de votre terrasse. L'arrière-plan de ces espaces peut révéler la rue et l'immeuble dans lequel vous résidez. Vous ne souhaiteriez pas que votre adresse soit divulguée publiquement sur le web, n'est-ce pas ?
  • Ne téléchargez pas de photos en haute résolution comme photo de profil. Il est très facile de télécharger des photos et des vidéos depuis Facebook et Instagram. Veillez à cacher tous les noms de rue, numéros de maison et toute autre information pouvant indiquer votre géolocalisation actuelle ou habituelle.
  • Ne marquez aucun endroit autour de votre maison afin de limiter les risques de tracking. Vous pouvez également désactiver la géolocalisation afin qu'aucune métadonnée associée à votre emplacement ne soit ajoutée à vos photos.
  • Lorsque vous naviguez en ligne, protégez toujours votre géolocalisation. Préservez la confidentialité de votre position actuelle privée en utilisant un VPN fiable. Un réseau privé virtuel dissimulera votre adresse IP et votre localisation initiale. En vous connectant au serveur d'un autre pays, vous pouvez désigner la géolocalisation de votre choix en fonction de chaque continent.
  • N'oubliez jamais ceci : outre vos proches, d'autres internautes peuvent également suivre votre vie sur les réseaux sociaux. Par conséquent, restez vigilant et partagez vos contenus avec modération afin d'éviter certaines menaces potentielles.

(source NordVPN)

Selon l'étude de Kantar où 25 000 consommateurs répartis sur 30 marchés furent recensés, l'utilisation des réseaux sociaux a augmenté de 61% durant le confinement à l'échelle mondiale en début 2020. Plus de temps passé sur les réseaux sociaux signifie naturellement plus de messages, mais aussi plus de "vie personnelle" révélée - un environnement parfait pour le harcèlement, le tracking et la cybercriminalité. Vous ne réalisez peut-être pas que chaque contenu, c'est-à-dire vos photos et vidéos publiées en ligne, peut révéler aux étrangers plus d'informations personnelles que vous ne l'imaginez.Saviez-vous qu'un internaute peut zoomer sur vous pour analyser le paysage reflété dans vos yeux ? En 2019, un harceleur japonais a marqué l'actualité en appliquant cette méthode surprenante. Celle-ci fut suffisante pour déterminer le bâtiment et l'étage où résidait sa victime depuis quelques vidéos en ligne avant de se présenter à sa porte pour l'attaquer."Cette affaire démontre une véritable problématique qui ne peut être négligé par les utilisateurs de réseaux sociaux - le harcèlement numérique peut dégénérer en harcèlement physique", déclare Ruby Gonzalez, responsable de la communication chez NordVPN. "Les impressions et réactions liées à vos contenus sur les réseaux sociaux peuvent vous satisfaire. Toutefois, l'arrière-plan de vos images et vidéos font également référence à des signaux pertinents pour tous les criminels qui se cachent sur le web". Il peut s'agir de traqueurs agissant en fonction de sentiments incontrôlables envers leurs victimes ou de pirates informatiques à la recherche de nouvelles cibles caractérisées par une situation financière "confortable".Rassurez-vous, il est inutile de paniquer pour l'instant. Voici quelques conseils efficaces pour vous protéger et optimiser la sécurité de votre contenu en ligne face aux cybercriminels :(source NordVPN)