Au total 1,43 milliard d'appareils ont été écoulés sur l'ensemble de l'année, soit une progression de 10,1% comparé à 2014. Au quatrième trimestre, la croissance est toutefois tombée à 5,7%, avec 399,5 millions de smartphones vendus.

Le sud-coréen Samsung est resté le premier fabricant mondial au quatrième trimestre, avec 85,6 millions d'unités vendues et 21,4% de part de marché. Mais il fait face à la fois à la concurrence de l'américain Apple dans le haut de gamme, et à celle de groupes chinois comme Xiaomi, Huawei et ZTE dans l'entrée et le milieu de gamme, relève IDC.

La marque à la pomme s'est ainsi adjugée 18,7% du marché au quatrième trimestre, avec 74,8 millions d'iPhone vendus.

Le "plus grand gagnant du trimestre" selon IDC est toutefois Huawei, qui arrive en troisième position avec 8,1% de part de marché, et surtout des ventes en hausse de 37% sur un an à 32,4 millions d'unités. Ces performances montrent "combien il a grandi comme une marque internationale", souligne Melissa Chau, analyste chez IDC, qui juge le groupe chinois "dans une bonne position pour rester un numéro trois solide sur l'année à venir".

Deux autres fabricants chinois, Lenovo (propriétaire de la marque Motorola) et Xiaomi, arrivent en quatrième et cinquième position, avec des parts de marché respectives au quatrième trimestre de 5,1% et 4,6%.

Au total 1,43 milliard d'appareils ont été écoulés sur l'ensemble de l'année, soit une progression de 10,1% comparé à 2014. Au quatrième trimestre, la croissance est toutefois tombée à 5,7%, avec 399,5 millions de smartphones vendus. Le sud-coréen Samsung est resté le premier fabricant mondial au quatrième trimestre, avec 85,6 millions d'unités vendues et 21,4% de part de marché. Mais il fait face à la fois à la concurrence de l'américain Apple dans le haut de gamme, et à celle de groupes chinois comme Xiaomi, Huawei et ZTE dans l'entrée et le milieu de gamme, relève IDC. La marque à la pomme s'est ainsi adjugée 18,7% du marché au quatrième trimestre, avec 74,8 millions d'iPhone vendus. Le "plus grand gagnant du trimestre" selon IDC est toutefois Huawei, qui arrive en troisième position avec 8,1% de part de marché, et surtout des ventes en hausse de 37% sur un an à 32,4 millions d'unités. Ces performances montrent "combien il a grandi comme une marque internationale", souligne Melissa Chau, analyste chez IDC, qui juge le groupe chinois "dans une bonne position pour rester un numéro trois solide sur l'année à venir".Deux autres fabricants chinois, Lenovo (propriétaire de la marque Motorola) et Xiaomi, arrivent en quatrième et cinquième position, avec des parts de marché respectives au quatrième trimestre de 5,1% et 4,6%.