Dans le courant du mois d'octobre, tous lanceront des offres à destination de différents profils de consommateurs pour leur faire découvrir, ou redécouvrir, le data, ont annoncé mercredi le vice-Premier ministre Open VLD et Axel Desmedt, membre du conseil de l'Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT).

L'objectif reste inchangé: développer le taux de pénétration de l'internet mobile en Belgique. Car bien qu'il a plus que triplé en trois ans, passant de 16% en 2011 à 57,5% en 2014, il se situe en dessous de la moyenne européenne, la Belgique ne pointant qu'en 21e position pour le continent.

Le pays enregistre un retard conséquent pour plusieurs raisons, notamment une interdiction de vente couplée abonnement/smartphone et des prix de data très élevés.

Ces deux obstacles aujourd'hui disparus, le ministre De Croo, qui voit dans le digital un générateur important d'emplois, et le secteur veulent combler l'écart. "On constate que certaines tranches utilisent encore très peu l'internet mobile, notamment les plus de 55 ans. Il y a donc une marge de manoeuvre", selon M. Desmedt.

Après le lancement du site d'information surfmobile.be, ce sont 14 opérateurs télécoms qui se lancent dans une opération séduction. Certains proposeront des mégas gratuits à leurs abonnés qui ne disposent pas encore du data (Proximus, Scarlet, Telenet, Mobistar), d'autres offriront à l'ensemble de leurs clients le surf gratuit le temps d'un week-end (Vikings, Base, Jim Mobile, Allo RTL, Contact Mobile, Türk Telecom). Join, Galaxy, United et Voo proposeront également des offres différentes.

"Cette campagne permet aux gens de découvrir les avantages de l'internet mobile", s'est réjoui M. De Croo. "La Belgique a un sérieux retard en la matière, il faut que nous fassions partie du top européen. (...) Notre pays doit être un centre digital au coeur de l'Europe."

Axel Desmedt espère lui que l'opération permettra "d'instaurer un climat de confiance avec le consommateur en ce qui concerne l'utilisation de données mobiles".

Dans le courant du mois d'octobre, tous lanceront des offres à destination de différents profils de consommateurs pour leur faire découvrir, ou redécouvrir, le data, ont annoncé mercredi le vice-Premier ministre Open VLD et Axel Desmedt, membre du conseil de l'Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT).L'objectif reste inchangé: développer le taux de pénétration de l'internet mobile en Belgique. Car bien qu'il a plus que triplé en trois ans, passant de 16% en 2011 à 57,5% en 2014, il se situe en dessous de la moyenne européenne, la Belgique ne pointant qu'en 21e position pour le continent.Le pays enregistre un retard conséquent pour plusieurs raisons, notamment une interdiction de vente couplée abonnement/smartphone et des prix de data très élevés.Ces deux obstacles aujourd'hui disparus, le ministre De Croo, qui voit dans le digital un générateur important d'emplois, et le secteur veulent combler l'écart. "On constate que certaines tranches utilisent encore très peu l'internet mobile, notamment les plus de 55 ans. Il y a donc une marge de manoeuvre", selon M. Desmedt.Après le lancement du site d'information surfmobile.be, ce sont 14 opérateurs télécoms qui se lancent dans une opération séduction. Certains proposeront des mégas gratuits à leurs abonnés qui ne disposent pas encore du data (Proximus, Scarlet, Telenet, Mobistar), d'autres offriront à l'ensemble de leurs clients le surf gratuit le temps d'un week-end (Vikings, Base, Jim Mobile, Allo RTL, Contact Mobile, Türk Telecom). Join, Galaxy, United et Voo proposeront également des offres différentes."Cette campagne permet aux gens de découvrir les avantages de l'internet mobile", s'est réjoui M. De Croo. "La Belgique a un sérieux retard en la matière, il faut que nous fassions partie du top européen. (...) Notre pays doit être un centre digital au coeur de l'Europe."Axel Desmedt espère lui que l'opération permettra "d'instaurer un climat de confiance avec le consommateur en ce qui concerne l'utilisation de données mobiles".