C'est la levée de fonds la plus importante pour le spécialiste des logiciels destinés à booster les forces de vente des entreprises.

Auparavant, la firme fondée par Pieterjan Bouten et Louis Jonckheere avait déjà levé pas loin de 100 millions mais en plusieurs fois. A part Collibra, aucune autre start-up belge du numérique n'a levé autant. On sait que Collibra a dépassé, en début d'année, le cap que du milliard de dollars de valorisation. Ce qui en fait la première licorne belge du numérique. Malgré son impressionnante levée de fonds de juin, Showpad n'a pas encore atteint cette valorisation. Mais elle n'en serait pas loin. Les fondateurs de la firme gantoise ne dévoilent pas ce chiffre. Mais, selon un spécialiste du financement des start-up, " on peut imaginer, à ce stade, qu'ils ont cédé entre 10 et 20% de la boîte contre les 70 millions. Cela devrait les valoriser entre 800 et 900 millions d'euros ". Pas très loin, donc, du fameux milliard symbolique.

Pour le spécialiste, " il est d'ailleurs étonnant qu'ils n'en aient pas profité pour lever un peu plus ou faire en sorte d'annoncer une levée en même temps que le cap de la licorne ". Reste que selon les responsables de la firme, la valorisation n'est pas leur priorité. Ce qui les intéresse, c'est le business. Il faut dire que le chiffre d'affaires de Showpad dépasse largement 50 millions d'euros aujourd'hui. Ce montant avait été évoqué l'an passé. Or, sur la base de la croissance évoquée par les fondateurs depuis lors, on peut raisonnablement estimer que son CA atteindra pas loin de 75 ou 80 millions d'euros cette année. Showpad n'est toutefois pas encore rentable puisqu'elle mise essentiellement sur la croissance.