TRENDS-TENDANCES. Faites-nous le pitch de Bubbly !
...

TRENDS-TENDANCES. Faites-nous le pitch de Bubbly !STÉPHANE JURICIC. Bubbly est une nouvelle marque de lentilles de contact lancée sur le modèle du direct to consumer. Nous nous fournissons directement chez le producteur afin de pouvoir les proposer à bon prix aux consommateurs. Le tout avec un service innovant et dans un packaging étudié spécifiquement à cette fin. Qu'est-ce qui, du coup, vous différencie des nombreux acteurs qui proposent déjà la livraison de lentilles commandées en ligne ?Ce qui fait la différence, c'est que nous avons créé vraiment notre marque. Et que nous sautons les intermédiaires. Or, dans le monde de l'optique, ils sont nombreux : producteur, marque, distributeur international, distributeur national, opticien, etc. En proposant la vente directe, nous évitons de laisser une marge à ces intermédiaires et donc pouvons proposer un produit qualitatif à bon prix. Cette stratégie est-elle assez différenciatrice pour vous imposer ?Il n'y a pas que le direct to consumer, nous misons aussi énormément sur le service et l'expérience client. Nous avons travaillé sur deux gros points. Il y a d'abord le packaging qui est conçu pour que nos colis ne dépassent pas 3 cm et entrent dans toutes les boîtes aux lettres. On livre via bpost, les clients ne doivent donc pas forcément être chez eux et signer un reçu, ou repasser dans un bureau de poste s'ils ne sont pas à leur domicile. Ensuite, on a mis en place un système de recommande automatique, ce qui se fait peu sur des produits physiques. Ce système fait que nos clients ne sont jamais à court de lentilles. Et il n'est pas contraignant ; on peut l'arrêter du jour au lendemain. Les corrections de vue varient d'une personne à l'autre. Cela ne vous oblige-t-il pas à disposer d'un stock large et onéreux ?Non pas du tout. Le marché des lentilles est hyper- prévisible. On sait globalement qui, au sein de la population, a besoin de quelles corrections. Et une fois qu'une personne est cliente chez nous, c'est encore plus simple. Sur les lentilles journalières, on peut largement prévoir ce dont on aura besoin. Cela nous permet de travailler avec un stock relativement limité. Quels défis allez-vous devoir relever dans votre business ?Trouver le client et arriver à lui faire comprendre toute la spécificité de Bubbly, la différence par rapport aux autres acteurs et lui expliquer comment nous faisons pour être moins chers. Le défi est aussi qualitatif, porté sur un meilleur service. Par contre, une fois que quelqu'un est client chez nous et est content, il reste logiquement fidèle assez longtemps. La concurrence est assez large, comment allez-vous faire votre place dans ce marché ? D'abord, grâce à notre positionnement et notre valeur ajoutée sur le service. Ensuite, il faut savoir qu'en Belgique, 90% des porteurs de lentilles les achètent en boutique et pas en ligne. Or, une partie de ces gens vont passer à la commande sur le Web à un moment à un autre. C'est une grande opportunité. A titre de comparaison, en France, 30% des gens commandent en ligne. Depuis six mois, quels sont vos premiers résultats ?Cela démarre comme on le souhaitait : on compte plus ou moins 700 commandes pour notre pack de lancement.