Amazon ouvre sa toute première librairie. L'entreprise américaine a choisi son fief, Seattle, pour inaugurer son " Amazon Books ". Le magasin propose entre 5.000 et 6.000 références. Pas de risque que les clients comparent avec les prix pratiqués en ligne, puisque les livres sont vendus au même tarif que sur Amazon.com. L'enseigne propose esse...

Amazon ouvre sa toute première librairie. L'entreprise américaine a choisi son fief, Seattle, pour inaugurer son " Amazon Books ". Le magasin propose entre 5.000 et 6.000 références. Pas de risque que les clients comparent avec les prix pratiqués en ligne, puisque les livres sont vendus au même tarif que sur Amazon.com. L'enseigne propose essentiellement des ouvrages ayant bénéficié d'une note de quatre étoiles ou plus sur son site Internet. Amazon Books en profite aussi pour vendre des produits maison, comme la liseuse Kindle ou la Fire TV.Ironie de l'histoire : Amazon s'installe dans un centre commercial où figurait autrefois un flagship-store de son concurrent Barnes & Nobles. La principale chaîne de librairies américaines, qui fermes ses magasins les uns après les autres, vient d'annoncer une chute de son chiffre d'affaires pour le cinquième trimestre consécutif. Amazon n'est pas pour rien dans ce déclin. Le géant de l'e-commerce, avec sa politique agressive sur les prix et ses incroyables performances logistiques, est parvenu à s'imposer comme un acteur majeur de l'industrie du livre, face auquel les libraires comme les maisons d'édition et les auteurs ont du mal à lutter. Si l'impact s'est ressenti fortement aux Etats-Unis, il est néanmoins un peu moins fort en Europe, notamment en Belgique et en France, où la politique culturelle en faveur du livre est plus soutenue et les libraires indépendants plus nombreux. L'ouverture de cette nouvelle boutique, qui devrait en préfigurer d'autres, sonne pourtant comme un avertissement pour les différents acteurs de l'industrie du livre. Après avoir pris le contrôle de la vente de livres en ligne, Amazon est prêt à s'attaquer à son équivalent physique.