"Les consommateurs évoluent avec les nouvelles technologies. Les commerçants doivent adapter leur point de vente de manière proactive", a expliqué José Fernandez, directeur de DigitasLBi Belgique, lors de la présentation de l'enquête internationale, réalisée pour la première fois en Belgique auprès d'environ 1.000 consommateurs.

Selon l'enquête, les consommateurs à travers le monde recourent davantage à des appareils multi-plateformes, et plus particulièrement mobiles, afin d'améliorer leur expérience d'achat en magasin. Ainsi, 31% des utilisateurs de smartphones en Belgique estiment que leur comportement d'achat a été modifié par l'utilisation de leur appareil. Parmi eux, ils sont 93% à rechercher des informations sur la localisation et les ouvertures du magasin afin d'y faire un achat.

Plus de la moitié de ces consommateurs (53%) utilisent aussi leur appareil une fois entré dans le magasin. Si le smartphone est utilisé pour rechercher des informations, à peine 15% des utilisateurs font des achats via ce type d'appareil.

Enfin, 58% des répondants belges déclarent qu'une différence de prix d'au moins 5% leur ferait quitter le magasin. Si celle-ci atteignait les 10%, ils seraient alors 88% à rebrousser chemin.

A côté des mobiles, les réseaux sociaux jouent aussi un rôle. Ainsi, 44% des utilisateurs belges d'un réseau social estiment que leur comportement d'achat a changé.

"Les consommateurs évoluent avec les nouvelles technologies. Les commerçants doivent adapter leur point de vente de manière proactive", a expliqué José Fernandez, directeur de DigitasLBi Belgique, lors de la présentation de l'enquête internationale, réalisée pour la première fois en Belgique auprès d'environ 1.000 consommateurs. Selon l'enquête, les consommateurs à travers le monde recourent davantage à des appareils multi-plateformes, et plus particulièrement mobiles, afin d'améliorer leur expérience d'achat en magasin. Ainsi, 31% des utilisateurs de smartphones en Belgique estiment que leur comportement d'achat a été modifié par l'utilisation de leur appareil. Parmi eux, ils sont 93% à rechercher des informations sur la localisation et les ouvertures du magasin afin d'y faire un achat. Plus de la moitié de ces consommateurs (53%) utilisent aussi leur appareil une fois entré dans le magasin. Si le smartphone est utilisé pour rechercher des informations, à peine 15% des utilisateurs font des achats via ce type d'appareil. Enfin, 58% des répondants belges déclarent qu'une différence de prix d'au moins 5% leur ferait quitter le magasin. Si celle-ci atteignait les 10%, ils seraient alors 88% à rebrousser chemin. A côté des mobiles, les réseaux sociaux jouent aussi un rôle. Ainsi, 44% des utilisateurs belges d'un réseau social estiment que leur comportement d'achat a changé.