L'action Twitter plongeait de plus de 12% vers 00H00 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York.

La principale source d'inquiétude pour les investisseurs, c'est l'audience du réseau social, qui continue de piétiner. Twitter revendiquait 320 millions d'utilisateurs fin septembre, soit seulement 4 millions de plus que trois mois plus tôt. Et en excluant les abonnés recevant un service allégé par SMS, la progression est encore plus faible (+3 millions à 307 millions fin septembre).

Depuis plusieurs trimestres, Twitter tente sans grand succès de convaincre que son audience va bien au-delà. Jack Dorsey a de nouveau fait valoir mardi lors d'une téléconférence avec des analystes qu'en plus des utilisateurs ayant créé un profil personnel, il y avait "plus de 500 millions de personnes" accédant au contenu de Twitter sans être enregistrées, et plus d'un milliard de visites par mois sur des sites internet extérieurs intégrant des fils de "tweets", et donnant ainsi indirectement accès au réseau.

Les investisseurs ont aussi été déçus mardi par la prévision livrée par Twitter pour le trimestre entamé début octobre. Le groupe a dit tabler sur un chiffre d'affaires de seulement 695 à 710 millions de dollars, quand les analystes espéraient en moyenne jusqu'ici 740 millions.

Ces mauvaises nouvelles ont éclipsé des résultats financiers meilleurs que prévu pour le troisième trimestre, où Twitter a réduit sa perte nette à 132 millions de dollars contre 175 millions sur la même période un an plus tôt, tandis que son chiffre d'affaires progressait de 58% à 569 millions de dollars.

L'action Twitter plongeait de plus de 12% vers 00H00 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York.La principale source d'inquiétude pour les investisseurs, c'est l'audience du réseau social, qui continue de piétiner. Twitter revendiquait 320 millions d'utilisateurs fin septembre, soit seulement 4 millions de plus que trois mois plus tôt. Et en excluant les abonnés recevant un service allégé par SMS, la progression est encore plus faible (+3 millions à 307 millions fin septembre).Depuis plusieurs trimestres, Twitter tente sans grand succès de convaincre que son audience va bien au-delà. Jack Dorsey a de nouveau fait valoir mardi lors d'une téléconférence avec des analystes qu'en plus des utilisateurs ayant créé un profil personnel, il y avait "plus de 500 millions de personnes" accédant au contenu de Twitter sans être enregistrées, et plus d'un milliard de visites par mois sur des sites internet extérieurs intégrant des fils de "tweets", et donnant ainsi indirectement accès au réseau.Les investisseurs ont aussi été déçus mardi par la prévision livrée par Twitter pour le trimestre entamé début octobre. Le groupe a dit tabler sur un chiffre d'affaires de seulement 695 à 710 millions de dollars, quand les analystes espéraient en moyenne jusqu'ici 740 millions.Ces mauvaises nouvelles ont éclipsé des résultats financiers meilleurs que prévu pour le troisième trimestre, où Twitter a réduit sa perte nette à 132 millions de dollars contre 175 millions sur la même période un an plus tôt, tandis que son chiffre d'affaires progressait de 58% à 569 millions de dollars.