Reliance Industries, le conglomérat de Mukesh Ambani, avait annoncé en juillet 2020 qu'il allait s'associer à Google pour lancer un smartphone 4G "d'entrée de gamme et bon marché" en Inde. Avec l'objectif de fournir un accès à internet facile aux habitants de la deuxième nation la plus peuplée de la planète, et de tenter de rivaliser avec les fabricants chinois et sud-coréens déjà bien implantés dans le pays.

Le JioPhone Next, qui proposera des contenus en 10 langues indiennes, coûtera 6.400 roupies (74 euros). Les clients pourront verser une somme initiale de 1.999 roupies (23 euros), le reste étant payable en plusieurs fois.

M. Ambani a déclaré dans un communiqué que le JioPhone Next était un "appareil révolutionnaire" qui allait "donner du pouvoir aux Indiens lambdas (...) et faire passer leurs voyages numériques à un niveau supérieur".

Mais selon les analystes Naval Seth et Sonali Shah d'Emkay Global Financial Services, le prix de l'appareil, qui fonctionne avec le système d'exploitation Android, n'est pas encore assez attractif pour les "masses".

Ils ont rappelé, dans une note, que Jio, la branche télécoms de Reliance, avait réduit par le passé les prix des téléphones à plusieurs reprises et ont estimé qu'il était "possible qu'elle fasse de même par le biais de diverses opérations promotionnelles, si les ventes n'étaient pas à la hauteur des attentes".

Jio est le plus grand opérateur de réseau mobile en Inde avec 398,3 millions d'abonnés. Il a bouleversé le marché avec des appels gratuits et des datas très bon marché lors de son lancement en 2016.

Le lancement de ce smartphone intervient à l'approche de Diwali, le festival hindou des lumières qui se tient plus tard cette semaine et qui est traditionnellement la plus grande période d'achats de l'année en Inde.

Reliance Industries, le conglomérat de Mukesh Ambani, avait annoncé en juillet 2020 qu'il allait s'associer à Google pour lancer un smartphone 4G "d'entrée de gamme et bon marché" en Inde. Avec l'objectif de fournir un accès à internet facile aux habitants de la deuxième nation la plus peuplée de la planète, et de tenter de rivaliser avec les fabricants chinois et sud-coréens déjà bien implantés dans le pays.Le JioPhone Next, qui proposera des contenus en 10 langues indiennes, coûtera 6.400 roupies (74 euros). Les clients pourront verser une somme initiale de 1.999 roupies (23 euros), le reste étant payable en plusieurs fois.M. Ambani a déclaré dans un communiqué que le JioPhone Next était un "appareil révolutionnaire" qui allait "donner du pouvoir aux Indiens lambdas (...) et faire passer leurs voyages numériques à un niveau supérieur".Mais selon les analystes Naval Seth et Sonali Shah d'Emkay Global Financial Services, le prix de l'appareil, qui fonctionne avec le système d'exploitation Android, n'est pas encore assez attractif pour les "masses".Ils ont rappelé, dans une note, que Jio, la branche télécoms de Reliance, avait réduit par le passé les prix des téléphones à plusieurs reprises et ont estimé qu'il était "possible qu'elle fasse de même par le biais de diverses opérations promotionnelles, si les ventes n'étaient pas à la hauteur des attentes".Jio est le plus grand opérateur de réseau mobile en Inde avec 398,3 millions d'abonnés. Il a bouleversé le marché avec des appels gratuits et des datas très bon marché lors de son lancement en 2016.Le lancement de ce smartphone intervient à l'approche de Diwali, le festival hindou des lumières qui se tient plus tard cette semaine et qui est traditionnellement la plus grande période d'achats de l'année en Inde.