La "coalition de conduite autonome pour des rues plus sûres" (Self-Driving Coalition for Safer Street) compte également parmi ses membres Lyft, principal concurrent américain d'Uber, et le constructeur automobile suédois Volvo.

Son objectif affiché est "de travailler avec les législateurs, les régulateurs et le public afin de profiter des avantages en termes de sécurité et pour la société des véhicules autonomes", selon un communiqué.

La coalition fait valoir que les voitures sans chauffeur amélioreront notamment la mobilité des personnes âgées et handicapées, et qu'elles réduiront le nombre d'accidents et les embouteillages.

La "coalition de conduite autonome pour des rues plus sûres" (Self-Driving Coalition for Safer Street) compte également parmi ses membres Lyft, principal concurrent américain d'Uber, et le constructeur automobile suédois Volvo. Son objectif affiché est "de travailler avec les législateurs, les régulateurs et le public afin de profiter des avantages en termes de sécurité et pour la société des véhicules autonomes", selon un communiqué. La coalition fait valoir que les voitures sans chauffeur amélioreront notamment la mobilité des personnes âgées et handicapées, et qu'elles réduiront le nombre d'accidents et les embouteillages.