La maison mère du site d'information Origo, New Wave Media, ne figure plus sur la liste de projets devant recevoir une subvention de la part du Fonds pour l'innovation numérique de la presse en Europe.

"Après avoir effectué davantage de vérifications, nous avons décidé de ne pas accorder de subvention à New Wave Media", a dit Google à l'AFP.

La semaine dernière, l'organisation indépendante MediaPowerMonitor avait questionné la décision de Google d'accorder une somme allant jusqu'à 50.000 euros à New Wave Media, qu'elle a décrit comme un soutien "fervent du régime corrompu mené par le Premier ministre d'extrême droite Viktor Orban".

Le Nieman Journalism Lab de l'université d'Harvard avait dit mercredi que New Wave Media avait disparu de la liste des subventions de Google après qu'il eut interrogé le géant de l'internet à propos des inquiétudes soulevées par MediaPowerMonitor.

Que Google soutienne un média de propagande aurait été mal vu, selon Gabor Polyak, un analyste basé à Budapest.

"Mais au final, le retrait du financement est une décision courageuse et spectaculaire", a-t-il dit. Google "peut s'attendre à une mauvaise couverture de la part de la presse dans les médias pro-gouvernementaux" hongrois.