Le montant de la transaction a été réduit de quelque 100 milliards, à 389 milliards de yens (quelque 3 milliards d'euros), en raison de nouveaux éléments financiers négatifs communiqués après un premier accord datant de fin février.

Sharp redoute à présent une perte d'exploitation de 170 milliards de yens (1,3 milliard d'euros) à l'issue de l'exercice 2015/2016 qui sera clos jeudi.

La société électronique espérait précédemment un petit bénéfice opérationnel de 10 milliards de yens, mais des méventes, notamment vers des clients chinois, ont rendu caducs ses calculs antérieurs.

Le montant de la transaction a été réduit de quelque 100 milliards, à 389 milliards de yens (quelque 3 milliards d'euros), en raison de nouveaux éléments financiers négatifs communiqués après un premier accord datant de fin février. Sharp redoute à présent une perte d'exploitation de 170 milliards de yens (1,3 milliard d'euros) à l'issue de l'exercice 2015/2016 qui sera clos jeudi. La société électronique espérait précédemment un petit bénéfice opérationnel de 10 milliards de yens, mais des méventes, notamment vers des clients chinois, ont rendu caducs ses calculs antérieurs.