L'idée serait d'unifier, d'ici la fin de l'année ou 2020, l'architecture de ces trois services, qui continueront tout de même à fonctionner comme des applications à part entière. Plusieurs milliers de collaborateurs de Facebook sont impliqués dans le projet qui nécessite de reprogrammer en profondeur WhatsApp, Instagram et Facebook Messenger.

Le cryptage propre à WhatsApp (end-to-end encryption) serait étendu aux deux autres applications.

L'intégration des services de messagerie instantanée doit permettre des interactions entre elles. Un utilisateur de Facebook devrait ainsi pouvoir envoyer un message à un destinataire qui n'utilise que WhatsApp, ce qui n'est pas possible actuellement.

L'intégration présenterait également des avantages sur le plan publicitaire.

Ce projet serait à l'origine du départ soudain, à l'automne dernier, des co-fondateurs d'Instagram, Kevin Systrom et Mike Krieger, selon le New York Times. Auparavant, les co-fondateurs de WhatsApp, Jan Koum et Brian Acton, avaient déjà claqué la porte en raison de différends avec Facebook. Lors du rachat des deux applications, Mark Zuckerberg avait promis que les services messagerie continueraient à fonctionner de manière indépendante.