Cette annonce, qui est faite à l'occasion de la conférence annuelle de l'organisation patronale britannique CBI, constitue une bonne nouvelle supplémentaire pour le Royaume-Uni après une décision similaire prise très récemment par Google.

"Le Royaume-Uni est l'un des meilleurs endroits pour une entreprise technologique et est une partie importante de l'histoire de Facebook. Nous sommes venus à Londres en 2007 avec une poignée de collaborateurs et d'ici la fin de l'année prochaine nous ouvrirons un nouveau siège et prévoyons d'employer 1.500 personnes au total", a expliqué Nicola Mendelsohn, vice-présidente de Facebook pour l'Europe.

Le groupe a précisé que la plupart des nouveaux emplois seront des ingénieurs très qualifiés, rappelant que c'est notamment au Royaume-Uni qu'il a développé le réseau social pour entreprises Workplace, lequel a été lancé en octobre.

Il est également présent dans le Somerset (sud-ouest) où Facebook développe et construit des avions sans pilote qui fonctionnent à l'énergie solaire et permettent à des régions isolées dans le monde de se connecter à internet.

Cette annonce est la seconde bonne nouvelle en l'espace d'une semaine pour le gouvernement britannique, qui avait salué il y a quelques jours la décision prise par le géant américain de l'informatique Google de construire un vaste bâtiment dans le centre de Londres, qui pourrait accueillir à terme jusqu'à 3.000 employés supplémentaires.