L'interdiction de vente concerne toute l'Union européenne, à l'exception des Pays-Bas. Une amende de 250.000 euros ou une peine d'emprisonnement de deux ans est prévue pour toute infraction à l'interdiction.

Apple et Samsung sont depuis longtemps en désaccord. Le géant américain Apple accuse Samsung d'avoir violé certains de ses brevets, dont celui de l'iPad, de l'iPad 2 et de l'iPhone pour concevoir ses propres produits. L'entreprise avait annoncé en juin intenter une procédure en Corée du Sud contre Samsung. Cette dernière s'est de son côté tournée en avril vers la justice contre Apple en Corée du Sud, au Japon et en Allemagne.

La société américaine traîne également son concurrent Samsung devant les tribunaux aux Pays-Bas pour violation de brevets, a indiqué la porte-parole du tribunal à La Haye, engageant une procédure en référé contre Samsung ces mercredi et jeudi.

Selon la porte-parole du tribunal, ce procès sera suivi d'un autre procès intenté cette fois-ci par Samsung à l'égard d'Apple aux Pays-Bas. Mais la porte-parole n'a pas donné davantage d'information.

Samsung était indisponible mardi pour commenter cette affaire.

Trends.be, avec Belga

L'interdiction de vente concerne toute l'Union européenne, à l'exception des Pays-Bas. Une amende de 250.000 euros ou une peine d'emprisonnement de deux ans est prévue pour toute infraction à l'interdiction. Apple et Samsung sont depuis longtemps en désaccord. Le géant américain Apple accuse Samsung d'avoir violé certains de ses brevets, dont celui de l'iPad, de l'iPad 2 et de l'iPhone pour concevoir ses propres produits. L'entreprise avait annoncé en juin intenter une procédure en Corée du Sud contre Samsung. Cette dernière s'est de son côté tournée en avril vers la justice contre Apple en Corée du Sud, au Japon et en Allemagne. La société américaine traîne également son concurrent Samsung devant les tribunaux aux Pays-Bas pour violation de brevets, a indiqué la porte-parole du tribunal à La Haye, engageant une procédure en référé contre Samsung ces mercredi et jeudi. Selon la porte-parole du tribunal, ce procès sera suivi d'un autre procès intenté cette fois-ci par Samsung à l'égard d'Apple aux Pays-Bas. Mais la porte-parole n'a pas donné davantage d'information. Samsung était indisponible mardi pour commenter cette affaire. Trends.be, avec Belga