"Le gouvernement est unanime pour faire appel de la décision", a indiqué le porte-parole à l'AFP, une décision qui évite au fragile exécutif irlandais, dont les ministres étaient apparus divisés, de plonger dans une crise.