"Apple a découvert trois usines qui ont eu recours à des travailleurs âgés de 15 ans dans des pays où l'âge minimum pour travailler est de 16 ans", constate la société américaine dans un rapport. Les (trop) jeunes travailleurs en question n'étaient plus en service au moment de la réalisation de l'audit.

Le fait de faire travailler des enfants n'est pas la seule infraction constatée par Apple. Le groupe est également tombé sur trois cas dans lesquels des documents avaient été falsifiés pour dissimuler le travail d'enfants, tandis que dans plus de 60 sites, les travailleurs étaient contraints à travailler trop longtemps. Enfin, 24 sous-traitants d'Apple rémunéraient moins que le salaire minimum et 57 n'accordaient pas tous les avantages convenus.

Le groupe a mis un terme à sa collaboration avec au moins un fournisseur en raison d'infractions répétées et de mesures insuffisantes pour régler les problèmes mis au jour.

Apple, qui ne nomme aucune entreprise dans son rapport, a visité des sites en Chine, à Taiwan, en Malaisie, à Singapour, en Corée du sud, en République tchèque, aux Philippines et aux Etats-Unis.

Trends.be, avec Belga

"Apple a découvert trois usines qui ont eu recours à des travailleurs âgés de 15 ans dans des pays où l'âge minimum pour travailler est de 16 ans", constate la société américaine dans un rapport. Les (trop) jeunes travailleurs en question n'étaient plus en service au moment de la réalisation de l'audit.Le fait de faire travailler des enfants n'est pas la seule infraction constatée par Apple. Le groupe est également tombé sur trois cas dans lesquels des documents avaient été falsifiés pour dissimuler le travail d'enfants, tandis que dans plus de 60 sites, les travailleurs étaient contraints à travailler trop longtemps. Enfin, 24 sous-traitants d'Apple rémunéraient moins que le salaire minimum et 57 n'accordaient pas tous les avantages convenus.Le groupe a mis un terme à sa collaboration avec au moins un fournisseur en raison d'infractions répétées et de mesures insuffisantes pour régler les problèmes mis au jour.Apple, qui ne nomme aucune entreprise dans son rapport, a visité des sites en Chine, à Taiwan, en Malaisie, à Singapour, en Corée du sud, en République tchèque, aux Philippines et aux Etats-Unis.Trends.be, avec Belga