Fin 2012, la France a décidé, dans le cadre de l'élaboration de son budget, d'augmenter de 180% les accises sur la bière. Le vin, boisson nationale par excellence dans l'Hexagone, n'a pas reçu le même traitement. Cette taxe constitue un coup dur pour l'industrie brassicole belge. La France absorbe en effet près d'un tiers de l'ensemble des 10,6 millions d'hectolitres de bière belge vendus à l'étranger. Très vite, les Brasseurs belges s'étaient insurgés contre pareille décision. Une plainte formelle va maintenant être introduite ce mois-ci auprès de la Commission européenne. "Il s'agit d'une initiative de la coupole européenne, qui a élaboré toute une argumentation juridique ces derniers mois. Nous nous y joignons. Après réception de la plainte, la Commission va jouer son rôle de gardienne du droit européen et déterminer si ce droit est bien respecté", commente M. Gatz. (Belga)

Fin 2012, la France a décidé, dans le cadre de l'élaboration de son budget, d'augmenter de 180% les accises sur la bière. Le vin, boisson nationale par excellence dans l'Hexagone, n'a pas reçu le même traitement. Cette taxe constitue un coup dur pour l'industrie brassicole belge. La France absorbe en effet près d'un tiers de l'ensemble des 10,6 millions d'hectolitres de bière belge vendus à l'étranger. Très vite, les Brasseurs belges s'étaient insurgés contre pareille décision. Une plainte formelle va maintenant être introduite ce mois-ci auprès de la Commission européenne. "Il s'agit d'une initiative de la coupole européenne, qui a élaboré toute une argumentation juridique ces derniers mois. Nous nous y joignons. Après réception de la plainte, la Commission va jouer son rôle de gardienne du droit européen et déterminer si ce droit est bien respecté", commente M. Gatz. (Belga)