"Après la baisse constatée en mars et malgré un contexte qui demeure très difficile, le marché de l'automobile neuve renoue avec des chiffres mensuels en hausse", souligne la Febiac. Les deux jours ouvrables supplémentaires qu'avril 2013 comptait par rapport à avril 2012 peuvent en partie expliquer cette progression, selon la Fédération. Les véhicules utilitaires légers bouclent le mois d'avril sur une hausse de 16,2%. Les camions de 3,5 à 16 tonnes (-27,6%), les véhicules lourds de plus de 16 tonnes (-30,8%) et les deux-roues motorisés (-1,9%) ont par contre signé des résultats en recul. Ces baisses constituent, selon la Febiac, l'élément "le plus significatif de la période difficile qu'endure actuellement un secteur automobile très sensible à la conjoncture économique". Sur les quatre premiers mois de l'année, 202.196 véhicules neufs ont été immatriculés en Belgique, soit une hausse de 2,8% par rapport à la même période en 2012. (Belga)

"Après la baisse constatée en mars et malgré un contexte qui demeure très difficile, le marché de l'automobile neuve renoue avec des chiffres mensuels en hausse", souligne la Febiac. Les deux jours ouvrables supplémentaires qu'avril 2013 comptait par rapport à avril 2012 peuvent en partie expliquer cette progression, selon la Fédération. Les véhicules utilitaires légers bouclent le mois d'avril sur une hausse de 16,2%. Les camions de 3,5 à 16 tonnes (-27,6%), les véhicules lourds de plus de 16 tonnes (-30,8%) et les deux-roues motorisés (-1,9%) ont par contre signé des résultats en recul. Ces baisses constituent, selon la Febiac, l'élément "le plus significatif de la période difficile qu'endure actuellement un secteur automobile très sensible à la conjoncture économique". Sur les quatre premiers mois de l'année, 202.196 véhicules neufs ont été immatriculés en Belgique, soit une hausse de 2,8% par rapport à la même période en 2012. (Belga)