Mardi dernier, un travailleur, présent depuis plus de 20 ans dans la société VLM Airlines, s'était vu signaler un licenciement immédiat. Les syndicats ont indiqué ne pas être convaincus par cette décision après une discussion avec la direction lundi et le personnel technique de la compagnie aérienne est parti en grève. Le service technique de VLM emploie environ 30 personnes. Les grévistes disent craindre pour leur propre avenir. Si la grève n'a pas encore eu de conséquence sur les vols, les syndicats soulignent que les avions doivent subir un contrôle technique toutes les 72 heures. Personne n'était joignable chez VLM pour une réaction. (Belga)

Mardi dernier, un travailleur, présent depuis plus de 20 ans dans la société VLM Airlines, s'était vu signaler un licenciement immédiat. Les syndicats ont indiqué ne pas être convaincus par cette décision après une discussion avec la direction lundi et le personnel technique de la compagnie aérienne est parti en grève. Le service technique de VLM emploie environ 30 personnes. Les grévistes disent craindre pour leur propre avenir. Si la grève n'a pas encore eu de conséquence sur les vols, les syndicats soulignent que les avions doivent subir un contrôle technique toutes les 72 heures. Personne n'était joignable chez VLM pour une réaction. (Belga)