Un piquet de grève a été installé à l'entrée de l'usine et l'équipe de nuit n'a pas pris le travail. "La concertation est dans l'impasse", a affirmé Eddy Kellens (ACV-CSC, syndicat chrétien). Seule une équipe minimale est présente dans l'usine pour assurer la sécurité. C'est précisément cet argument de la sécurité que les syndicats ont avancé ces dernières heures pour appeler à la grève. Mais cette dernière, d'une durée de 48 heures, fait aussi suite à l'annonce de la direction de son intention de supprimer 170 emplois. (Belga)

Un piquet de grève a été installé à l'entrée de l'usine et l'équipe de nuit n'a pas pris le travail. "La concertation est dans l'impasse", a affirmé Eddy Kellens (ACV-CSC, syndicat chrétien). Seule une équipe minimale est présente dans l'usine pour assurer la sécurité. C'est précisément cet argument de la sécurité que les syndicats ont avancé ces dernières heures pour appeler à la grève. Mais cette dernière, d'une durée de 48 heures, fait aussi suite à l'annonce de la direction de son intention de supprimer 170 emplois. (Belga)