La nouvelle pièce s'inspire de l'ancienne pièce de trois pences, dodécagonale, en circulation entre 1937 et 1971. On y retrouvera l'effigie de la reine Elizabeth II. Un concours sera lancé pour illustrer le revers de cette pièce bicolore (or et argent). Les pièces d'une livre en circulation ont une trentaine d'années et sont vulnérables à la contrefaçon. "Une pièce sur 30 est fausse et cela coûte des millions chaque année aux entreprises et aux contribuables", a indiqué George Osborne, le Chancelier de l'Échiquier. (Belga)

La nouvelle pièce s'inspire de l'ancienne pièce de trois pences, dodécagonale, en circulation entre 1937 et 1971. On y retrouvera l'effigie de la reine Elizabeth II. Un concours sera lancé pour illustrer le revers de cette pièce bicolore (or et argent). Les pièces d'une livre en circulation ont une trentaine d'années et sont vulnérables à la contrefaçon. "Une pièce sur 30 est fausse et cela coûte des millions chaque année aux entreprises et aux contribuables", a indiqué George Osborne, le Chancelier de l'Échiquier. (Belga)