Le patron de la SNCB, Marc Descheemaecker, a dialogué vendredi avec la secrétaire d'Etat néerlandaise à l'Infrastructure et avec la directrice des chemins de fer néerlandais. "L'objectif est de trouver une solution globale au problème", précise M. Crols. "Toutes les parties travaillent actuellement sur des solutions à court et long termes, tant sur le plan juridique que financier et technique." Après l'arrêt du trafic Fyra le 17 janvier à la suite de la découverte d'un capot d'une locomotive sur les voies, la SNCB a décidé de mettre temporairement en place huit liaisons quotidiennes directes entre Anvers et Roosendaal. (PLE)

Le patron de la SNCB, Marc Descheemaecker, a dialogué vendredi avec la secrétaire d'Etat néerlandaise à l'Infrastructure et avec la directrice des chemins de fer néerlandais. "L'objectif est de trouver une solution globale au problème", précise M. Crols. "Toutes les parties travaillent actuellement sur des solutions à court et long termes, tant sur le plan juridique que financier et technique." Après l'arrêt du trafic Fyra le 17 janvier à la suite de la découverte d'un capot d'une locomotive sur les voies, la SNCB a décidé de mettre temporairement en place huit liaisons quotidiennes directes entre Anvers et Roosendaal. (PLE)