Les négociateurs n'ont pas été très bavards à la sortie de leur réunion. La direction, les syndicats et le conciliateur social ont en effet convenu de ne pas donner davantage d'information avant d'aboutir à un accord. Pour la deuxième journée consécutive, des progrès ont été engrangés et les discussions se sont déroulées dans une atmosphère constructive, selon les différentes parties. Les pourparlers se poursuivront lundi. Étant donné que le travail devait initialement reprendre mardi, la période de chômage économique a été prolongée jusqu'au vendredi 8 mars inclus. Jusqu'à cette date, aucun véhicule ne sera donc assemblé. En cas d'accord sur les primes de départ ainsi que sur les autres conditions, et acceptation de celui-ci par la base, la production pourra reprendre à partir du lundi 11 mars prochain. (PVO)

Les négociateurs n'ont pas été très bavards à la sortie de leur réunion. La direction, les syndicats et le conciliateur social ont en effet convenu de ne pas donner davantage d'information avant d'aboutir à un accord. Pour la deuxième journée consécutive, des progrès ont été engrangés et les discussions se sont déroulées dans une atmosphère constructive, selon les différentes parties. Les pourparlers se poursuivront lundi. Étant donné que le travail devait initialement reprendre mardi, la période de chômage économique a été prolongée jusqu'au vendredi 8 mars inclus. Jusqu'à cette date, aucun véhicule ne sera donc assemblé. En cas d'accord sur les primes de départ ainsi que sur les autres conditions, et acceptation de celui-ci par la base, la production pourra reprendre à partir du lundi 11 mars prochain. (PVO)