Les syndicats conseillent à leurs membres de reprendre le travail à la fin de la période de chômage économique, soit le 13 novembre. "Sinon, nous entrons dans un régime de grève et cela coûtera encore plus d'argent aux travailleurs", a indiqué Gert Steegmans, du syndicat libéral ACLVB/CGSLB. Le syndicaliste voit un autre avantage à la reprise du travail. "Ainsi, nous constituons un butin de guerre supplémentaire", évoquant la possibilité de ne pas livrer les voitures produites. Un comité d'entreprise européen se tiendra le 7 et 8 novembre en Allemagne. Le 11 novembre, une manifestation nationale sera organisée à Genk. Les négociations sur le plan social débuteront le 13 novembre, tout comme la reprise éventuelle de la production. (JAV)

Les syndicats conseillent à leurs membres de reprendre le travail à la fin de la période de chômage économique, soit le 13 novembre. "Sinon, nous entrons dans un régime de grève et cela coûtera encore plus d'argent aux travailleurs", a indiqué Gert Steegmans, du syndicat libéral ACLVB/CGSLB. Le syndicaliste voit un autre avantage à la reprise du travail. "Ainsi, nous constituons un butin de guerre supplémentaire", évoquant la possibilité de ne pas livrer les voitures produites. Un comité d'entreprise européen se tiendra le 7 et 8 novembre en Allemagne. Le 11 novembre, une manifestation nationale sera organisée à Genk. Les négociations sur le plan social débuteront le 13 novembre, tout comme la reprise éventuelle de la production. (JAV)