Le syndicat ne veut pas communiquer le montant des primes versées aux 150 ouvriers et 45 employés. "Le plan social est du même ordre de grandeur que ceux conclus avec des multinationales ayant fermé des sites en Belgique ces dernières années", commente Laura Snyders. Selon l'accord, les travailleurs ayant 53 ans ou plus pourront demander la prépension. Le nombre de personnes concernées par cette disposition n'est pas déterminé selon Dirk Verhaegen du syndicat ACV, mais il s'agirait d'un groupe limité. D'autres éléments de l'accord concernent l'outplacement. Les textes seront encore discutés lorsque la phase d'information et de consultation de la loi Renault sera arrivée à terme. Les travailleurs vont dès lors reprendre le travail jusqu'au licenciement ou à la fin de la production. Un premier groupe quittera l'entreprise à la fin du mois d'août. Un deuxième suivra au début du mois d'octobre tandis qu'un dernier groupe arrêtera le travail à la fin octobre. Le dernier jour de production sera le 7 novembre, après quoi toutes les personnes impliquées dans le processus de production quitteront l'entreprise. Plusieurs employés actifs dans les entrepôts poursuivront le travail jusqu'à la fin de l'année. La production de Turnhout est déplacée sur le site de Telford, au Royaume-Uni. Seul un bureau commercial demeurera à Turnhout. (Belga)

Le syndicat ne veut pas communiquer le montant des primes versées aux 150 ouvriers et 45 employés. "Le plan social est du même ordre de grandeur que ceux conclus avec des multinationales ayant fermé des sites en Belgique ces dernières années", commente Laura Snyders. Selon l'accord, les travailleurs ayant 53 ans ou plus pourront demander la prépension. Le nombre de personnes concernées par cette disposition n'est pas déterminé selon Dirk Verhaegen du syndicat ACV, mais il s'agirait d'un groupe limité. D'autres éléments de l'accord concernent l'outplacement. Les textes seront encore discutés lorsque la phase d'information et de consultation de la loi Renault sera arrivée à terme. Les travailleurs vont dès lors reprendre le travail jusqu'au licenciement ou à la fin de la production. Un premier groupe quittera l'entreprise à la fin du mois d'août. Un deuxième suivra au début du mois d'octobre tandis qu'un dernier groupe arrêtera le travail à la fin octobre. Le dernier jour de production sera le 7 novembre, après quoi toutes les personnes impliquées dans le processus de production quitteront l'entreprise. Plusieurs employés actifs dans les entrepôts poursuivront le travail jusqu'à la fin de l'année. La production de Turnhout est déplacée sur le site de Telford, au Royaume-Uni. Seul un bureau commercial demeurera à Turnhout. (Belga)