Tout d'abord, il est primordial pour une entreprise familiale d'avoir le courage de prendre le taureau par les cornes. Ne faites pas semblant de rien?; les syndicats et les autorités tiennent également le compte du nombre d'employés. Commencez les préparatifs à temps et suivez scrupuleusement la procédure prescrite. Si nécessaire, un logiciel peut vous aider à suivre celle-ci dans les règles et à respecter les délais serrés. En agissant de la sorte, vous donnez d'emblée un signal clair et positif.

Anticipation

Durant cette phase de préparation, vous avez constaté que le sentiment syndical n'est pas vraiment développé au sein de votre entreprise et qu'il y a peu de chances que vos collaborateurs posent leur candidature?? Même dans ce cas, il est conseillé de prendre les dispositions nécessaires et de ne mettre fin au processus que lorsqu'il s'avère effectivement qu'il n'y a aucun candidat.

Inversement, si vous avez la certitude que des candidats se présenteront, vous pouvez anticiper. Vous pouvez déjà penser à la composition d'un comité pour la prévention et la protection au travail et/ou d'un conseil d'entreprise. Avez-vous identifié des représentants des travailleurs avec lesquels une coopération positive pourrait être possible?? Une bonne conversation au préalable peut s'avérer très utile. Les apports constructifs au sein du comité ou du conseil d'entreprise représentent toujours une plus-value.

On peut effectuer le même exercice du côté de l'employeur. Sélectionnez des personnes qui, selon vous, peuvent représenter adéquatement l'entreprise et la famille et inscrivez-les à temps sur la liste du personnel de direction. Les membres de la famille peuvent certainement constituer un atout pour l'employeur dans ce contexte. Ils connaissent l'histoire de l'entreprise et peuvent avoir un impact majeur. Bien que cette situation soit rare, il est possible, en principe, que des membres de la famille puissent même occuper des postes du côté des salariés si une entreprise compte en son sein des membres du personnel opérationnel qui sont éligibles, soutenus et élus à cette fin.

Approche moderne

En plus de commencer les préparatifs à temps, une approche moderne peut également contribuer à créer une bonne première impression sur les partenaires sociaux. Pensez à une entreprise spécialisée dans les TIC ou la technologie qui franchirait le pas vers le vote électronique. Les employés ne doivent plus se rendre au bureau de vote, ce qui montre qu'en investissant dans une approche tournée vers l'avenir, vous évoluez avec votre temps et vous prenez les relations sociales au sérieux. Mais toute personne qui organise des élections sociales dans un isoloir traditionnel peut également faire la différence en impliquant les syndicats. De petites attentions telles que des biscuits pour le café le jour des élections (notamment pour les témoins) illustrent tout autant votre bonne volonté.

Enfin, il est important de poursuivre l'effort après les élections. Mettez effectivement l'organe de concertation sur pied et faites-le dans les délais requis. N'attendez pas des mois, donnez immédiatement un signal constructif.