"La dynamique positive enregistrée au premier trimestre de cette année s'est poursuivie au deuxième trimestre, la Coupe du Monde de la FIFA 2014 ayant boosté les volumes", commente le géant brassicole dans un communiqué.

Sur l'ensemble du premier semestre, AB InBev fait état d'une progression de 2,6% de ses volumes totaux, à 224,995 millions d'hectolitres, et de 2,4% du volume de ses propres bières, à 200,832 millions d'hectolitres.

En Belgique, l'effet Coupe du Monde de football a également joué sur les ventes puisque les volumes des propres bières d'AB InBev ont progressé de 9,3% au deuxième trimestre et de 3,7% sur les six premiers mois de l'année.

L'EBITDA du groupe augmente de 9,5% au deuxième trimestre, 4,851 milliards de dollars, et de 10,1% au premier semestre, à 8,731 milliards d'euros.

Le bénéfice (normalisé attribuable aux porteurs des capitaux propres d'AB InBev) bondit quant à lui de 74%, à 2,614 milliards de dollars. Sur les six premiers mois de l'année, il atteint 4,030 milliards de dollars, en hausse de 20% par rapport à la première moitié de 2013.

"La dynamique positive enregistrée au premier trimestre de cette année s'est poursuivie au deuxième trimestre, la Coupe du Monde de la FIFA 2014 ayant boosté les volumes", commente le géant brassicole dans un communiqué. Sur l'ensemble du premier semestre, AB InBev fait état d'une progression de 2,6% de ses volumes totaux, à 224,995 millions d'hectolitres, et de 2,4% du volume de ses propres bières, à 200,832 millions d'hectolitres. En Belgique, l'effet Coupe du Monde de football a également joué sur les ventes puisque les volumes des propres bières d'AB InBev ont progressé de 9,3% au deuxième trimestre et de 3,7% sur les six premiers mois de l'année. L'EBITDA du groupe augmente de 9,5% au deuxième trimestre, 4,851 milliards de dollars, et de 10,1% au premier semestre, à 8,731 milliards d'euros. Le bénéfice (normalisé attribuable aux porteurs des capitaux propres d'AB InBev) bondit quant à lui de 74%, à 2,614 milliards de dollars. Sur les six premiers mois de l'année, il atteint 4,030 milliards de dollars, en hausse de 20% par rapport à la première moitié de 2013.