La famille Vandermarliere reprend tous les employés de Jules Destrooper et envisage "une nouvelle croissance grâce à de nouveaux investissements", précise-t-elle.

Jules Destrooper, qui possède deux sites de production à Lo-Reninge et Ypres (Flandre occidentale), affiche un chiffre d'affaires de 36 millions d'euros et emploie 160 personnes. La société est présente dans 75 pays.

La famille Vandermarliere, connue pour les cigares J. Cortès, cherchait de nouvelles opportunités depuis la vente en 2012 de l'entreprise de tabac Gryson (Wervik) à Japan Tobacco Company, a-t-elle souligné.

Peter Destrooper sera remplacé comme chef d'entreprise par Emmanuel Blomme.

La famille Vandermarliere reprend tous les employés de Jules Destrooper et envisage "une nouvelle croissance grâce à de nouveaux investissements", précise-t-elle.Jules Destrooper, qui possède deux sites de production à Lo-Reninge et Ypres (Flandre occidentale), affiche un chiffre d'affaires de 36 millions d'euros et emploie 160 personnes. La société est présente dans 75 pays.La famille Vandermarliere, connue pour les cigares J. Cortès, cherchait de nouvelles opportunités depuis la vente en 2012 de l'entreprise de tabac Gryson (Wervik) à Japan Tobacco Company, a-t-elle souligné.Peter Destrooper sera remplacé comme chef d'entreprise par Emmanuel Blomme.