Muller a droit - si la fusion est réussie, qu'elle remplit certaines conditions et que les actionnaires approuvent le projet - à un "octroi exceptionnel". Concrètement, il peut prétendre à des options d'achat d'actions d'une valeur d'1,5 millions. Il ne pourra cependant le percevoir qu'au terme de trois ans et "sous réserve de la performance du nouveau groupe et de la réalisation de ses objectifs".

En outre, M. Muller - ainsi que les autres membres du futur comité de direction - bénéficiera d'une "prime de reconnaissance". Celle-ci dépendra des mêmes conditions que l'octroi exceptionnel: une fusion réussie, certaines conditions particulières et l'approbation des actionnaires. "La valeur de l'octroi à chacun" des membres du futur comité "sera égale au salaire de base d'une année, à l'exception de l'octroi de M. Frans Muller qui aura une valeur de 150%", indique le projet de fusion. Les actions devront être détenues pour une durée de cinq ans à compter de la fusion.

Muller a droit - si la fusion est réussie, qu'elle remplit certaines conditions et que les actionnaires approuvent le projet - à un "octroi exceptionnel". Concrètement, il peut prétendre à des options d'achat d'actions d'une valeur d'1,5 millions. Il ne pourra cependant le percevoir qu'au terme de trois ans et "sous réserve de la performance du nouveau groupe et de la réalisation de ses objectifs". En outre, M. Muller - ainsi que les autres membres du futur comité de direction - bénéficiera d'une "prime de reconnaissance". Celle-ci dépendra des mêmes conditions que l'octroi exceptionnel: une fusion réussie, certaines conditions particulières et l'approbation des actionnaires. "La valeur de l'octroi à chacun" des membres du futur comité "sera égale au salaire de base d'une année, à l'exception de l'octroi de M. Frans Muller qui aura une valeur de 150%", indique le projet de fusion. Les actions devront être détenues pour une durée de cinq ans à compter de la fusion.