Benoit Coppée

" Moi qui aime tant la créativité et l'esprit d'entreprise, j'avoue que l'idée de rencontrer un banquier m'a un peu affolé. " La confession est faite d'entrée de jeu dans un énorme éclat de rire. L'humour est sans conteste l'un des traits de personnalité de ce mentor charismatique. Rire et se cultiver sans cesse...

" Je voulais que le rendez-vous se fasse ici, aux Musées royaux des Beaux-Arts, et donner l'occasion à Jérémy d'aller à la rencontre de la peinture flamande. Je lui ai demandé de choisir deux tableaux qui le touchent. Pour ma part, j'ai choisi La chute d'Icare de Pieter Brueghel l'Ancien et Le Prêteur et sa femme de Quentin Metsys. Dans ce monde globalisé qui est le nôtre, il faut connaître la poésie persane, les haïkus japonais ou l'art contemporain. La culture est ce qui nous permet d'élargir notre horizon. " Celui qui lui a transmis cette valeur est Philippe de Woot, professeur à l'UCL. " Une référence, notamment dans le domaine de la responsabilité sociétale des entreprises. C'était quelqu'un qui avait une culture infinie. Et je suis convaincu aujourd'hui que quel que soit le métier que l'on fasse, la culture est une porte d'entrée formidable sur notre histoire, sur le sens à donner à notre vie et sur la nécessité de transmettre avec intelligence ce que l'on possède. Par exemple, quand Jérémy m'a dit qu'il avait un rendez-vous professionnel à Courtrai, je lui ai conseillé d'aller voir le béguinage. C'est essentiel de s'intéresser à ce qui nous entoure. C'est ce qui fait la différence à mon sens pour devenir un leader inspiré et inspirant. " La passion pour son terroir, la province du Luxembourg, est ce qui fait vibrer Benoit Coppée. Il aime les personnes qui ont l'entrepreneuriat vissé au corps et qui vivent avec passion.

"L'ascendant qui caractérise le leader vient d'abord du coeur. Il doit dégager de la confiance et maîtriser ce qui pourrait paraître comme antinomique : l'ambition et l'humilité."

Voilà donc pour sa recette personnelle du leadership. Et de citer une figure historique comme exemple en la personne de ce grand aventurier qu'a été Magellan. " Au travers de ce livre que lui a consacré Stefan Zweig, on apprend que le grand voyage ne se fait pas sans une préparation minutieuse. Cette aventure est commune à celle d'une entreprise, quelle qu'elle soit : être capable de mette des gens ensemble et de les emmener vers un cap commun ". C'est donc ce souffle là, fait de culture et de grandes aventures humaines, qui agite les discussions avec son jeune leader. " Jérémy a une connaissance étonnante et précoce de son métier. L'enjeu, pour lui, est de ne pas rester cantonné à ces savoirs spécifiques mais d'ouvrir son horizon de façon la plus large possible. C'est l'impact que j'essaie d'avoir auprès de lui . " z

Jérémy Gackiere

" Puisque Benoit m'a demandé en arrivant ici de choisir deux tableaux, j'ai retenu La chute des angesrebelles de Pieter Brueghel l'Ancien et Enée et la sybille aux Enfers de Jan Brueghel. J'ai évidemment été marqué tout de suite par la personnalité de mon mentor. C'est quelqu'un qui s'intéresse à tout. Je partage aussi cette fibre locale et cet amour pour nos racines. Je suis conscient de l'impact plus global que peuvent avoir ces dynamiques locales, ce fameux effet papil-lon. Je suis spécialisé dans les questions fiscales liées à la transmission du patrimoine notamment. Ces questions sur les transmissions sont des sujets récurrents que nous abordons ensemble. J'ai beaucoup parlé au tout début de notre rencontre des liens étroits que j'entretenais avec mon père et des voyages que je faisais seul avec lui en montagne. C'est un sujet qui a tout de suite touché Benoit puisque c'est quelqu'un qui est très attentif et ému par ces questions de filiation. "

Originaire de Lille, Jérémy continue pour l'instant les allers et retours entre la France et la Belgique. " Je ne travaille pas dans une banque classique. On nous demande beaucoup de créativité dans l'approche et la gestion de nos clients. Et puis, bien sûr, une connaissance du monde de l'entreprise et de ses besoins. Benoit m'éclaire beaucoup sur ce sujet. Surtout avec ce conseil de ne jamais rester sur ses acquis. L'entreprise est une entité qui est en mouvement constant ".

"L'empathie est sans doute une des qualités premières d'un bon leader. Benoît est un exemple en la matière "

Puisque l'aventure est un thème de prédilection de son mentor, c'est du côté de l'Everest que Jérémy puise de l'inspiration avec notamment Jeffrey Archer et Les sentiers de la gloire comme référence lecture. Ou le destin incroyable de George Mallory, qui s'est lancé à l'assaut du toit du monde en juin 1924. " Plus généralement, ce sont les randonnées en nature qui me ressourcent. Le besoin de se reconnecter à elle. Je suis aussi un passionné de vin, particulièrement tout ce qui touche à la biodynamie. J'ai l'intention d'emmener Benoit à Lille. Lui faire découvrir le Musée des Beaux-Arts et l'emmener dans un bar à vin. On parlera à nouveau du terroir. Et pour ce qui est de mon parcours professionnel proprement dit, ce programme Young Leaders, Inspiring Mentors a la force de nous confronter à des mentors qui ont une vision large des orientations possibles. Je sais que Benoit est un passionné de la création d'entreprises et de la fibre entrepreneuriale. Faire de moi un entrepreneur ? Ce sera sans doute un sujet à aborder ensemble. "

Par Fabrice Lambert.

Intéressé par le projet Young leaders/Inspiring Mentors ? Plus d'infos sur le site web youngleaders-inspiringmentors.eu