Naturelles et de proximité, ces boissons sont produites et commercialisées par l'entreprise éponyme, lancée il y a peu par un jeune entrepreneur belge. " Notre but est de dépoussiérer une boisson que tout le monde connaît, explique Edouard de Merode, fondateur de Wignac. Tout en gardant ses propriétés - peu calorique et dépourvu de gluten, nous avons voulu remettre le cidre au goût du ...

Naturelles et de proximité, ces boissons sont produites et commercialisées par l'entreprise éponyme, lancée il y a peu par un jeune entrepreneur belge. " Notre but est de dépoussiérer une boisson que tout le monde connaît, explique Edouard de Merode, fondateur de Wignac. Tout en gardant ses propriétés - peu calorique et dépourvu de gluten, nous avons voulu remettre le cidre au goût du jour, depuis sa recette de fabrication jusqu'à sa mise en bouteille. " Aidé par son frère Thierry, chimiste de formation, Edouard de Merode se lance alors dans la fabrication d'un goût et d'une identité propre, en mélangeant une dizaine de variétés de pommes. Résultat ? Un cidre original, 100 % pur jus, et sans le moindre colorant. Fruit d'une collaboration avec un petit producteur local situé dans les Ardennes françaises, l'entreprise joue le jeu d'un ancrage de proximité, auquel son fondateur accorde une importance toute particulière. " Le fait que nos pommes ne viennent pas de l'autre côté du monde est primordial ", stipule Edouard de Merode. Récoltées à la main et issues de vergers en transition biologique, les pommes contenues dans le cidre Wignac attirent les consommateurs de produits sains, mais aussi les amateurs de projets sociétaux. " Nous collaborons avec une entreprise de travail adapté, Citeco, pour le stockage et la manutention ", explique Edouard de Merode. Commercialisé dans une centaine de points de vente, Wignac souhaite s'affirmer sur le marché belge, pour ensuite s'étendre au niveau européen. Comprenant actuellement deux produits - cidre naturel et rosé, la société se développe gentiment, sans brûler les étapes. En 2016, 20.000 bouteilles de Wignac avaient été produites et écoulées. Pour l'année en cours, un nouvel arrivage est prévu : 45.000 bouteilles de cidre naturel et 25.000 de rosé. Par Augustin Lippens.