Selon le responsable, Volkswagen travaille avec acharnement à la restructuration qu'il a lui-même initiée dans la foulée du scandale mis au jour en septembre. L'entreprise est également en train d'élaborer des plans stratégiques pour la période courant jusqu'en 2025. Selon M. Müller, ces plans seront présentés l'an prochain.

Toujours selon le patron du groupe, la course au titre de premier constructeur mondial ne doit plus constituer une priorité absolue pour VW. Le groupe doit se métamorphoser en une entreprise de mobilité avec la conduite électrique comme rampe de lancement.

Selon le responsable, Volkswagen travaille avec acharnement à la restructuration qu'il a lui-même initiée dans la foulée du scandale mis au jour en septembre. L'entreprise est également en train d'élaborer des plans stratégiques pour la période courant jusqu'en 2025. Selon M. Müller, ces plans seront présentés l'an prochain.Toujours selon le patron du groupe, la course au titre de premier constructeur mondial ne doit plus constituer une priorité absolue pour VW. Le groupe doit se métamorphoser en une entreprise de mobilité avec la conduite électrique comme rampe de lancement.