A Hanovre, un maximum de 4.000 postes seront supprimés et 3.000 le seront à Emden. Ces suppressions d'emplois se feront en départ volontaire. Le site d'Hanovre emploie 10.000 personnes et celui d'Emden 6.000.

La production de voitures électriques réclame moins de force de travail que celle des voitures thermiques. De nouveaux emplois liés à la digitalisation pourraient toutefois être créés.

A Hanovre, un maximum de 4.000 postes seront supprimés et 3.000 le seront à Emden. Ces suppressions d'emplois se feront en départ volontaire. Le site d'Hanovre emploie 10.000 personnes et celui d'Emden 6.000.La production de voitures électriques réclame moins de force de travail que celle des voitures thermiques. De nouveaux emplois liés à la digitalisation pourraient toutefois être créés.