Côté résultat net, le bénéfice a bondi de 24,2% à 4,1 milliards d'euros en raison de la disparition d'une charge exceptionnelle de 1,6 milliard comptabilisée au deuxième trimestre 2018. Le constructeur a par ailleurs confirmé ses objectifs annuels.