Dans le cadre d'un contrat avec les autorités locales, la firme s'est engagée à payer à terme environ 2,2 milliards de yuan (291 millions d'euros) par an en taxes. Elle devra parvenir à générer des bénéfices adéquats dès fin 2023, sous peine de devoir céder le territoire où elle construit son premier site de production à l'international.

L'entreprise américaine s'est également engagée à totaliser des dépenses d'investissement sur son site de Shanghai à hauteur de 2 milliards de dollars sur les cinq prochaines années.

La compagnie d'Elon Musk avait indiqué la semaine dernière vouloir produire, sur le site actuellement en construction, jusqu'à un demi-million de voitures dans les douze prochains mois. La production sur le sol chinois doit permettre de proposer aux consommateurs locaux des véhicules électriques en évitant de laisser des droits de douane gonfler les prix.