Selon l'économiste en chef d'Euler Hermes, cette hausse ne serait toutefois qu'un revirement momentané par rapport à la tendance générale d'une baisse du nombre de faillites. Le nombre d'entreprises en faillite devrait en effet se stabiliser au cours des prochaines années.

Au niveau mondial, Euler Hemes table sur une baisse de 3% du nombre de faillites en 2015. Des pays comme l'Esagne, l'Italie, le Portugal et la Grèce, fortement touchés par la crise des crédits, devraient enregistrer un recul des faillites d'entreprises.

Selon l'économiste en chef d'Euler Hermes, cette hausse ne serait toutefois qu'un revirement momentané par rapport à la tendance générale d'une baisse du nombre de faillites. Le nombre d'entreprises en faillite devrait en effet se stabiliser au cours des prochaines années.Au niveau mondial, Euler Hemes table sur une baisse de 3% du nombre de faillites en 2015. Des pays comme l'Esagne, l'Italie, le Portugal et la Grèce, fortement touchés par la crise des crédits, devraient enregistrer un recul des faillites d'entreprises.