Selon les termes de la transaction, détaillés dans un communiqué de Verizon, le groupe va recevoir du fonds d'investissements Apollo 4,25 milliards de dollars en espèces, et 750 millions de dollars en titres préférentiels.

Verizon gardera une participation de 10% dans la nouvelle entité, appelée "Yahoo", et Guru Gowrappan restera à sa tête lorsque la transaction sera terminée, en principe au deuxième semestre.

Yahoo et AOL, deux grands noms de l'internet des années 2000, avaient été acquis pour près de 9 milliards de dollars par Verizon il y a quelques années, AOL à Time Warner pour 4,4 milliards de dollars en 2015, et Yahoo pour 4,48 milliards de dollars en 2017.

Mais Verizon n'a pas connu le succès espéré sur sa branche médias et a notamment dû provisionner fin 2018 une perte de 4,9 milliards de dollars, dont 4,6 milliards pour cette seule branche, et réduire ses effectifs.

En cause, pas assez d'économies d'échelles, une concurrence accrue ayant causé des pertes de parts de marché et une forte pression sur les revenus publicitaires face à d'autres géants de l'internet.

Verizon avait au même moment annoncé des coupes drastiques dans les effectifs en raison d'une réorganisation stratégique en vue du déploiement de la technologie 5G.

"Grâce à l'expertise sectorielle et la vision stratégique d'Apollo, Yahoo sera bien positionné pour profiter des opportunités de marchés", affirme Verizon dans le communiqué.

Yahoo avait été valorisée jusqu'à 125 milliards de dollars en 2000. AOL avait pour sa part connu une fusion à 112 milliards de dollars en 2000 avec Time Warner avant d'être cédée à Verizon.

En Bourse, le titre Verizon prenait 0,45% dans les transactions précédant l'ouverture de Wall Street.

Selon les termes de la transaction, détaillés dans un communiqué de Verizon, le groupe va recevoir du fonds d'investissements Apollo 4,25 milliards de dollars en espèces, et 750 millions de dollars en titres préférentiels. Verizon gardera une participation de 10% dans la nouvelle entité, appelée "Yahoo", et Guru Gowrappan restera à sa tête lorsque la transaction sera terminée, en principe au deuxième semestre. Yahoo et AOL, deux grands noms de l'internet des années 2000, avaient été acquis pour près de 9 milliards de dollars par Verizon il y a quelques années, AOL à Time Warner pour 4,4 milliards de dollars en 2015, et Yahoo pour 4,48 milliards de dollars en 2017. Mais Verizon n'a pas connu le succès espéré sur sa branche médias et a notamment dû provisionner fin 2018 une perte de 4,9 milliards de dollars, dont 4,6 milliards pour cette seule branche, et réduire ses effectifs. En cause, pas assez d'économies d'échelles, une concurrence accrue ayant causé des pertes de parts de marché et une forte pression sur les revenus publicitaires face à d'autres géants de l'internet. Verizon avait au même moment annoncé des coupes drastiques dans les effectifs en raison d'une réorganisation stratégique en vue du déploiement de la technologie 5G. "Grâce à l'expertise sectorielle et la vision stratégique d'Apollo, Yahoo sera bien positionné pour profiter des opportunités de marchés", affirme Verizon dans le communiqué. Yahoo avait été valorisée jusqu'à 125 milliards de dollars en 2000. AOL avait pour sa part connu une fusion à 112 milliards de dollars en 2000 avec Time Warner avant d'être cédée à Verizon. En Bourse, le titre Verizon prenait 0,45% dans les transactions précédant l'ouverture de Wall Street.