La mesure du gouvernement fédéral équivaut à une concurrence déloyale, affirme l'organisation jeudi dans Het Laatste Nieuws.

"Nous gréons un revenu supplémentaire à celui qui tond le gazon de son voisin. Mais ici, un circuit parallèle risque de surgir, dans lequel des jardiniers, entrepreneurs, peintres, plombiers seront concurrencés par leurs propres employés", selon Danny Van Assche, administrateur délégué d'Unizo.

La mesure du gouvernement fédéral équivaut à une concurrence déloyale, affirme l'organisation jeudi dans Het Laatste Nieuws."Nous gréons un revenu supplémentaire à celui qui tond le gazon de son voisin. Mais ici, un circuit parallèle risque de surgir, dans lequel des jardiniers, entrepreneurs, peintres, plombiers seront concurrencés par leurs propres employés", selon Danny Van Assche, administrateur délégué d'Unizo.