Le groupe anglo-néerlandais s'est fixé comme objectif d'atteindre un niveau d'émissions nette neutre pour tous ses produits d'ici 2039, soit 11 ans avant l'échéance de l'accord de Paris de 2050.

L'argent serait utilisé sur une période de 10 ans pour des projets susceptibles d'impliquer la restauration des paysages, le reboisement, la séquestration du carbone, la protection de la faune et la préservation de l'eau.

Unilever, qu'on retrouve derrière des marques telles que les articles de toilette Dove et le thé Lipton, a affirmé qu'elle devait prendre "des mesures décisives" pour "améliorer la santé de la planète".

Son patron Alan Jope a déclaré que le changement climatique reste une menace malgré les accents mis sur la pandémie de coronavirus et l'inégalité.

La société s'est également engagée à mettre en place une chaîne d'approvisionnement sans déforestation d'ici 2023 et à mettre en oeuvre des programmes de gestion durable de l'eau dans 100 endroits d'ici 2030.

"Le changement climatique, la dégradation de la nature, le déclin de la biodiversité, la rareté de l'eau - tous ces problèmes sont interconnectés et nous devons les aborder tous simultanément", a déclaré M. Jope.

Selon Unilever, ses produits sont utilisés dans plus de 190 pays et par plus de 2,5 milliards de personnes chaque jour.

Le groupe anglo-néerlandais s'est fixé comme objectif d'atteindre un niveau d'émissions nette neutre pour tous ses produits d'ici 2039, soit 11 ans avant l'échéance de l'accord de Paris de 2050. L'argent serait utilisé sur une période de 10 ans pour des projets susceptibles d'impliquer la restauration des paysages, le reboisement, la séquestration du carbone, la protection de la faune et la préservation de l'eau. Unilever, qu'on retrouve derrière des marques telles que les articles de toilette Dove et le thé Lipton, a affirmé qu'elle devait prendre "des mesures décisives" pour "améliorer la santé de la planète". Son patron Alan Jope a déclaré que le changement climatique reste une menace malgré les accents mis sur la pandémie de coronavirus et l'inégalité. La société s'est également engagée à mettre en place une chaîne d'approvisionnement sans déforestation d'ici 2023 et à mettre en oeuvre des programmes de gestion durable de l'eau dans 100 endroits d'ici 2030. "Le changement climatique, la dégradation de la nature, le déclin de la biodiversité, la rareté de l'eau - tous ces problèmes sont interconnectés et nous devons les aborder tous simultanément", a déclaré M. Jope. Selon Unilever, ses produits sont utilisés dans plus de 190 pays et par plus de 2,5 milliards de personnes chaque jour.