Le chiffre d'affaires s'est établi à 26,1 milliards d'euros, en baisse de 0,9% en glissement annuel, affecté par la cession des margarines, division historique du groupe dont la vente a été finalisée en 2018.

Pour le deuxième trimestre de l'année, Unilever note un chiffre d'affaires en baisse de 0,1%, à 13,7 milliards d'euros, a indiqué le groupe dans un communiqué.

Les ventes sous-jacentes du premier semestre ont augmenté de 3,3%, avec une hausse des volumes (1,2%) et des prix (2,1%).

Unilever, qui commercialise des marques comme les soupes Knorr, les savons Dove ou encore les déodorants Rexona, maintient ses objectifs fixés pour l'horizon 2020. Le groupe prévoit une hausse des ventes à périmètre comparable comprise entre 3% et 5%, une amélioration de la marge opérationnelle sous-jacente et des flux de trésorerie importants.

Le groupe emploie quelque 161.000 personnes à travers le monde et possède plus de 400 marques.