SAP prétend que Anheuser-Busch a utilisé ses systèmes et données "directement et indirectement" sans licences appropriées et d'avoir par là même reçu trop peu d'argent du leader du marché américain. Il exige une révision de la convention de licence et une indemnisation de - selon le rapport d'AB InBev - "potentiellement plus de 600 millions de dollars" (environ 550 millions d'euros). L'affaire est en arbitrage auprès de la Commercial Arbitration Rules of the American Arbitration Association. SAP ne désirait donner aucun commentaire concernant l'affaire.
...