La reprise de Trace! par le l groupe néerlandais Flexpoint est désormais acquise. La Région wallonne, qui en est propriétaire, a validé l'offre de reprise de l'outil, considéré comme un boulet par les autorités du sud du pays en raison des pertes récurrentes. Vingt-et-un travailleurs devront quitter l'entreprise. Leur sortie officielle est prévue ce mercredi.

Parmi eux figurent deux délégués syndicaux. Pour obtenir leur licenciement, Trace! va devoir leur payer une somme totale de 437.331 euros.

La restructuration devrait coûter un montant total d'environ 3 millions d'euros à la société d'intérim.

La reprise de Trace! par le l groupe néerlandais Flexpoint est désormais acquise. La Région wallonne, qui en est propriétaire, a validé l'offre de reprise de l'outil, considéré comme un boulet par les autorités du sud du pays en raison des pertes récurrentes. Vingt-et-un travailleurs devront quitter l'entreprise. Leur sortie officielle est prévue ce mercredi.Parmi eux figurent deux délégués syndicaux. Pour obtenir leur licenciement, Trace! va devoir leur payer une somme totale de 437.331 euros.La restructuration devrait coûter un montant total d'environ 3 millions d'euros à la société d'intérim.